Votre panier
Votre panier est vide.

🥳 RED FRIDAY 🥳 : -60% ET LIVRAISON OFFERTE AVEC LE CODE REDFRIDAY

Tout comprendre sur les règles hémorragiques !

Règles hémorragiques, règles abondantes, ménorragie, nombreux sont les différents termes utilisés pour parler d'un problème qui touche malheureusement beaucoup de femmes lors des périodes de menstruations. Entre questions et abus de langage, découvrons ensemble les nuances derrière ces termes et quelles sont les causes et conséquences de ces dernières.

Définition :

Les menstruations (plus communément appelées "règles") représentent les pertes d'un liquide qu'on qualifie souvent de sang. Il s'agit en réalité d'un écoulement composé de sang, de sécrétions vaginales et de cellules dites endométriales issues de la paroi utérine.

Quand est-ce que ça commence ?

Ces règles surviennent après un cycle menstruel, lorsque l'ovule produit n'a pas été fécondé. La durée moyenne des écoulements est de 3 à 7 jours, mais cela peut bien évidemment varier en fonction de chaque individu.

Lorsqu'un femme souffre de règles dites "abondantes", on observe plusieurs phénomènes. Ce que l'on appelle ménorragie est donc défini par l'augmentation de l'abondance ou de la durée de l'écoulement de la muqueuse utérine chez la femme. Elle survient uniquement à partir de la puberté et ce, jusqu'à la ménopause. Elle s'oppose donc à l’aménorrhée qui se traduit par une absence totale d'écoulement.  

Comment cela se traduit-il exactement ?

Durant la période de menstruations, une femme perd en moyenne 2 oz de sang, ce qui s'apparente à 4 cuillère à soupe en terme de quantité. Cela est "étalé" sur une période allant de 3 à 7 jours comme vu précédemment.

Pour une femme qui atteinte de ménorragie, la dose moyenne perdue grimpe à 3 oz, soit l'équivalent de 6 cuillères à soupe. Une augmentation du flux de pertes de plus de 30% qui se concrétise parfois par des douleurs abdominales rendant les périodes de menstruations très désagréable et difficile à supporter pour celles concernées. La durée d'écoulement et est aussi rallongée la plupart du temps. On rappelle tout de même que la quantité de perte reste changeante en fonction de l'individu. 

Il est important de ne pas confondre la ménorragie avec les métrorragies qui elles sont en dehors du cadre des menstruations, explications :

Lorsqu'une femme présente des pertes de sang entre deux périodes de menstruations, et que cela se fait de manière ponctuelle, on appelle cela le "spotting". Si en revanche, les pertes sont régulières et systématiques, on parle de métrorragies. 

Il est aussi important de souligner que seules les ménorragies sont douloureuses, car elles provoquent des douleurs abdominales certaines. Dans le cas d'un spotting ou des métrorragies, les rares douleurs possibles viennent de la contraction de l'utérus et ne doivent pas êtres perçues comme potentiellement dangereuses.

Mais pourquoi certaines femmes souffrent de ménorragie ?

On peut aisément pointer du doigt la fluctuation hormonale comme une des principales causes de ménorragie chez les femmes. C'est initialement la chute des hormones dans le sang, après une ovulation non suivie d'une grossesse, qui provoque la chute et les pertes au niveau de la paroi utérine. Lorsque l'ovulation ne se déclare pas ou tardivement, l'accumulation continue de se produire ce qui entraîner naturellement des pertes plus importantes pour la femme sujette. 

Les cycles sans ovulation interviennent souvent au début de l'adolescence et dans la période de pré-ménopause.

Voici quelques raisons qui peuvent engendrer un cas de ménorragie :

  • La prise d'un traitement hormonal qui dérègle le bon fonctionnement des choses. En cas de pilule contraceptive non adaptée, on peut retrouver des périodes de saignement plus longues ou plus abondantes, de manière ponctuelle ou plus régulière.
  • Les tumeurs bénignes présentes dans l'utérus qui peuvent créer des excroissances, cas surtout présent chez les femmes de plus de 35 ans.
  • L'endométriose, qui se traduit par un développement perturbé du tissu endométrial, peut être la cause de règles abondantes évacuées non pas par voix vaginale, mais par les trompes. 
  • Différentes inflammations peuvent apparaître pour les femmes de plus de 40 ans lorsqu'elles n'utilisent aucunes contraceptions.

Nous espérons vous avoir donné les informations nécessaires pour comprendre plus facilement les différentes difficultés que vous pouvez retrouver lors de la période de vos règles. Partagez en commentaire votre expérience.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés