Votre panier
Votre panier est vide.

Profitez de la livraison offerte et de 40% de reduction avec le code "blinx" jusqu'à dimanche

Est-ce que je souffre de vaginisme ?

Qu'est ce que le vaginisme ?

Vous souffrez de douleur pendant les rapports sexuels ou vous avez peur d’avoir mal ? Vous avez du mal à mettre un tampon ou une cup ? Peut-être que comme plus de 1% des femmes dans le monde, vous souffrez de vaginisme. 

Comme beaucoup de troubles sexuels vaginaux, parler de vaginisme est encore tabou. 

Face à une culture de la vie sexuelle épanouie, beaucoup de femmes ont peur d’échanger sur leurs problèmes et cèdent à la culpabilité.

Fort de ce constat, Blinx se devait de lever le voile. Face à ce problème, vous n'êtes pas seule et il y a des solutions. 

Le vaginisme correspond à de fortes contractions musculaires au niveau du vagin. Ce trouble comme tout reflexe est difficile à contrôler. Il empêchera les pénétrations même consenties. Exercices périnéaux, gestion du stress, il existe des solutions pour guérir durablement le vaginisme. 

C’est parti ! On vous dit tout sur le vaginisme. 

1. Qu’est-ce que le vaginisme ? 

J’ai des douleurs pendant les rapports sexuels 

Déjà il faut bien comprendre que le vaginisme n’est pas une maladie au sens biologique. En d’autres termes, une personne souffrant de vaginisme n’a pas de problème morphologique et ce n’est pas une infection non plus. Le vaginisme est un trouble cognitif. En d’autres termes, il a une origine psychologique ou émotionnelle.

Cette peur entraîne la contraction des muscles autour de l’entrée du vagin. C’est une action reflexe très compliquée à contrôler. 

C’est un cercle vicieux 

Le vaginisme s’inscrit dans un cercle vicieux. En effet, il part de la peur de la pénétration, de la peur d’avoir mal. Or quand la patiente se retrouve dans une situation stressante (avec son partenaire, chez la gynécologue …), ses muscles vont se contracter et ressentira une forte douleur. La femme appréhendera encore plus la prochaine situation, et sera d’autant plus stressée 😣😣

 

Douleurs pendant la pénétration

Il y a plusieurs sortes de vaginismes

Il existe plusieurs types de vaginisme dépendant du stade où il apparaît. Vous pouvez ressentir des tensions ou des douleurs dans votre vagin alors que vous êtes encore vierge. On appelle cela le vaginisme primaire. 

Le vaginisme situationnel ou secondaire peut arriver à n’importe quel moment de la vie, après un traumatisme. Un conjoint violent, une grossesse. Le corps cherche à se protéger et d’éviter à tout prix de subir une nouvelle fois cette douleur.

Comme on parle au départ de troubles cognitifs, il faut mettre le doigt sur le problème avant tout. 

2. Douleurs vaginales : les causes

Maintenant que vous avez compris ce qu'est le vaginisme, Blinx vous explique les causes du trouble !  

J’ai des douleurs pendant les rapports sexuels 

Vous l’avez compris une pénétration que ce soit un doigt, un pénis ou encore un tampon peut être douloureuse. Les rapports sexuels sont souvent impossibles.  

Dans la série Unorthodox sur Netflix, l’héroïne Etsy souffre de vaginisme. Dans sa situation, on voit que son conjoint n’est pas du tout à l’écoute et qu’elle obtient très peu d’aide. 

Si votre partenaire n’est pas réceptif et compréhensif, on vous conseille de vous renseigner sur le vaginisme. Le manque de communication et la colère sont des réactions habituelles quand une personne est perdue 🤷‍♀️🤷‍♀️ En comprenant mieux les sources du problème ou les solutions possibles, vous le/la rassurerez et vous pourrez avancer ensemble.

Quelles sont les causes du vaginisme

Et si c’était l’endométriose ? 

Si vous souffrez de douleurs vaginales mais que vous n’en connaissez pas encore l’origine/la cause. Ce n’est peut-être pas du vaginisme. D’autres maladies telles que l’endométriose ont pour symptômes des douleurs dans le bas du ventre. Pourtant ce n’est pas du tout le même traitement. Il vaut donc mieux aller vous faire diagnostiquer chez un médecin. 

Et si c’était la dyspareunie ?

Le vaginisme est parfois confondu avec la dyspareunie. En effet, la dyspareunie correspond à une forte souffrance lors de pénétration (pendant un rapport sexuel seulement). 

Les sensations ne sont pas les mêmes. Dans le cas de la dyspareunie, vous ressentirez des frottements ou des irritations. Encore une fois, pensez à bien consulter votre médecin en cas de douleurs.

Culotte menstruelle

3. Comment résoudre le vaginisme

Rassurez-vous le vaginisme se soigne ! Il existe plusieurs façons de s’en libérer ! Vous allez voir, avec un suivi médical ainsi qu’une meilleure gestion du stress vous réussirez à surmonter le vaginisme. 

Exercice de relaxation du périnée 

La rééducation du périnée avec une sage-femme est souvent recommandée.

Grâce à son aide, vous réussirez à contrôler votre périnée. Reprendre le contrôle sur votre corps et être consciente de vos muscles, de vos sensations est hyper important.

Un suivi thérapeutique adapté avec un.e professionel.le est sûrement le mieux pour comprendre ce qui ne va pas et savoir comment le gérer.  

Les dilatateurs pourront aussi vous accompagner et vous aider à vous détendre.  

Gestion du stress 

Comme on vous l’a expliqué, le vaginisme est une réaction au stress. Une fois que vous avez compris cela et mis le doigt sur la source du problème, vous pouvez aussi travailler la gestion de ce stress 😨

N’hésitez pas à vous renseigner sur internet. Il y a plusieurs sites ou comptes Instagram spécialisés (les clés de Vénus par exemple). 

Certain.es psychologues spécialisé.es pourront vous aider à contrôler vos émotions et la culpabilité que vous pourriez ressentir. 

En effet, beaucoup de personnes souffrant de vaginisme culpabilisent énormément et pensent ne pas être à la hauteur. Essayez de vous dire que vous allez réussir à surmonter cette épreuve ! Et surtout ne laissez personne vous rabaisser 😊

 

Gynécologue pour le vaginisme

Explorez autrement votre sexualité ! 

Seulement peu de femmes jouissent par pénétration. Les préliminaires, le sexe oral sont des alternatives qui vous permettront facilement de retrouver de nouvelles sources de plaisir. 

La société dans laquelle nous évoluons centre la sexualité sur la pénétration et en fait la seule source de jouissance. Pourtant, il est bien plus facile pour une personne qui a un clitoris d’atteindre l’orgasme par stimulation clitoridienne. 

Nous vous conseillons d’une part d’essayer de vous masturber et de reprendre conscience de ce que vous aimez. 

D’autre part, avec votre partenaire prenez votre temps.Vous pouvez aussi utiliser des lubrifiants. Ils faciliteront la pénétration et atténueront vos souffrances. Accompagnés d’un suivi médical, ils vous aideront à vous mettre sur la voie.  

Par ailleurs, bien connaître son appareil génital est primordial. En comprenant son fonctionnement vous serez rassuré.e. 

Adaptez vos protections hygiéniques !

Si vous souffrez de vaginisme ou simplement que vous voulez des informations dessus, vous voilà rassuré. N’ayez pas peur d’en parler autour de vous, vous trouverez de l’aide auprès de vos proches et d’un médecin. Beaucoup de femmes sont dans cette situation, vous n’êtes pas seule 😟😟

En attendant, si mettre un tampon ou une cup est un moment de douleur. Sachez qu’il existe d’autres alternatives où il n’y a pas besoin d’insertion vaginale. La culotte menstruelle par exemple vous permettra de vivre vos règles 🩸 bien plus sereinement. Cette solution sans prise de tête respecte votre flore vaginale, votre équilibre mais aussi l’environnement !

Douleurs vaginales pourquoi ?

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés